BARCELONE – MARS 2016

BARCELONE – MARS 2016

 

 

 

 

 

 

 

Étant en vacances 15 jours au mois de mars, je souhaitais partir 2/3 jours quelque part en famille, profiter que l’Homme puisse avoir quelques jours lui aussi.

Nous étions donc chauds bouillants pour partir à Lyon. Puis, quelques jours avant le départ, et un temps bien pourri chez nous, nous décidions d’un peu plus de soleil et de chaleur : BARCELONE.

TOP DÉPART : 06H45 de notre village. Nous avons mis environ 2H30 pour arriver à Barcelone. Arrivés en Espagne, nous avons pu remarquer que ça roule très vite, mais très bien (clignotants, etc… Pas comme en France quoi. Héhé.). Étant donné qu’il était un poil tôt (9H30 environ), nous nous sommes arrêtés au Diagonal Mar boire un café.

Et faire un tour dans les magasins. Et je suis donc allée pour la première fois dans un Primark. Verdict : MITIGÉE. J’ai trouvé ça cheap dans l’ensemble. J’ai seulement acheté une bougie, une sucette Peppa Pig pour le Chaton, un chino large pour ma grossesse, un petit tableau pour la chambre du Chaton ainsi qu’un sac. J’avais prévu une enveloppe shopping plutôt conséquente, finalement elle nous aura servi pour autre chose ! Cela dit, il y avait un autre Primark au Diagonal L’Illa. Mais j’étais tout aussi déçue. Il y a quelques pépites si on cherche bien, mais ça n’est pas non plus phénoménal.

Nous avions réservé une piaule dans une auberge sur les Ramblas : l’hostal Mimi. Vu le prix, on ne s’attendait évidement pas à un truc de dingue (47€ la nuit), mais nous n’avions aucune envie de dépenser plus d’argent dans une chambre… Nous préférons largement dépenser de la thune dans de la bonne bouffe, de bons restaurants et quelques souvenirs à ramener. Une chambre, c’est pour faire dodo, donc bon. Pour si peu de temps, on ne va pas faire de chichis.

[wcpgallery ids= »1130,1149,1135,1129,1127″]

On a vraiment galéré pour trouver la rue de l’auberge. Une fois trouvée, nous avons marché jusqu’à l’auberge, qui était au bout du prolongement de la rue. Bref, on a marché longtemps. Il n’y aucune maison dans le coin. Tout est immeuble. L’auberge se situait donc au 3ème étage d’un immeuble. Je trouve ça quand même un poil étouffant tous ces immeubles.

L’ascenseur étant une véritable cage à poule, j’ai donc laissé les hommes prendre ce truc affreux, et je me suis tapée les 3 étages (ce qui ne fait pas de mal !). Nous sommes donc arrivés dans l’auberge, qui avait l’air plutôt cool niveau ambiance. Le gérant avait l’air crevé et nous a dit que la chambre serait prête d’ici une heure. Nous sommes donc partis à la recherche d’un parking tout près. Nous l’avons donc trouvé au milieu de la rue, pour y mettre nos affaires en attendant.

Puis, après autant de marche, nous avions vraiment la dalle, et nous sommes partis dans un restaurant que j’avais repéré sur un blog de bonnes adresses à Barcelone : LE TROPICO. La carte propose très peu de plats, très peu de desserts, quelques boissons dont leurs smoothies qui sont très réputés. Mais vous savez comment fonctionne un restaurant : plus vous avez de plats sur la carte, moins vous avez de chances que ce soit frais. J’ai même envie de dire : FUYEZ ! Donc là, nous étions d’autant plus contents car nous savions que tous les produits étaient frais.

[wcpgallery ids= »1165,1144,1167,1168,1161,1143″]

J’ai donc pris le fameux smoothie THAÏ DRAGON TAIL. Un mélange de fruit du dragon (pitahaya), noix de coco, banane et pavot. Délicieux. L’homme a pris un verre de vin blanc, et le Chaton a piqué dans mon smoothie (et il m’a mangé toute la déco…).

Niveau plats, nous avons pris deux plats que nous avons partagé à 3. L’homme a commandé des oeufs pochés sur des petits pains muffins accompagnés de pastrami, et d’une petite salade fraiche délicieuse. Moi, j’ai commandé une sorte de quesadillas accompagnée d’une sauce épicée à la tomate et à l’avocat, ainsi que deux oeufs poêlés. Un pur régal. Côté dessert, nous nous sommes gavés à 3 d’une énorme assiette de pancakes homemade, baignant dans le sirop d’érable, ornés d’une cream cheese délicieuse et de fraises, groseilles et framboises. Chaton a d’ailleurs tartiné le pantalon de papa (qui était super content du coup ! Héhé).

Direction l’auberge après ce bon petit restaurant qui nous a redonné des forces après la route. Nous rentrons enfin à l’auberge, et nous découvrons notre chambre, la numéro 7. Petite chambre qui ne paie pas de mine, mais qui est parfaite pour nous 3.

Comme toute auberge roots qui se respecte, plusieurs salles de bains sont à votre disposition, ainsi qu’une salle à manger. J’adore. A chaque fois que je parlais de l’auberge, je disais « la maison ». Vraiment, on s’y sent comme chez soi. De plus, à cette époque, il n’y avait quasi personne, donc on y était comme chez nous : on se baladait en pyjama, pieds nus. Pour celles et ceux qui aiment un peu plus le luxe, un autre étage est disponible sur cette auberge. Sans le bruit des Ramblas et donc un peu plus cher niveau prix. Mais nous, tant qu’on ne devient pas de vieux cons bourgeois, on adhère.

[wcpgallery ids= »1164,1169,1156,1155,1157,1154,1151,1150,1136″]

Nous sommes donc partis nous balader sur les Ramblas, et nous avons trouvé le fameux marché LA BOQUERIA. Bon, faut être un peu malin : il faut s’enfoncer dans le marché et ne pas s’arrêter aux premiers stands qui sont un attrape-couillons pour touristes ! Poissons, crustacés, fruits, jus de fruits, charcuterie, oeufs, fromages… Que de bons produits frais, locaux. Le paradis pour moi. Nous nous sommes empressés de se prendre un jus de fruit chacun. À 1€, on ne va pas se priver !

Nous avons donc continué notre promenade jusqu’à la place de la Catalogne. Fin d’après-midi, nous avions froid et nous étions fatigués, donc nous sommes partis à l’auberge, pour faire un petit dodo. Nous étions tous debout depuis 6H du matin, donc nous étions vraiment claqués. Et n’oublions pas que j’attends Milouche, au chaud dans mon ventre, et que les premiers mois sont crevants ! Après la sieste, nous étions toujours crevés, donc nous avons pris des tapas à emporter pour les manger tranquillement à l’auberge.

Le lendemain matin, debout 8H, nous étions cette fois ci en forme, et nous avons pu profiter toute la journée. Pour le matin, il suffisait de demander au responsable de nous préparer le petit déjeuner, et 20 minutes plus tard, tout était installé sur la table du salon. Comme à la maison (mais en mieux !). Café, lait, jus d’orange, pain grillé, croissants fourrés au chocolat (apparemment très courant en Espagne puisque nous en avons vu beaucoup), pains au lait, céréales, confiture de fraise ou d’abricot, vache qui rit (what the fuck ?!), … Bref, de quoi se péter le bide et partir revigorés pour se balader. Les loulous regardent « Les Pingouins » pour la 405ème fois pendant que je finis de me préparer. Puis nous sommes partis au MARE MAGNUM, sur le port de Barcelone, près de la Barceloneta, pour visiter l’aquarium, apparemment l’un des plus grands du monde. Il y avait encore un centre commercial (il y en a vraiment partout et beaucoup), et quelques trucs à voir comme des installations un peu loufoques (mais vu les artistes du coin, pas étonnant !). Nous sommes donc arrivés à l’aquarium. Le tarif est correct, bien qu’un poil élevé quand même, mais nous n’avons pas payé pour le Chaton.

Bon, je vous avoue que je n’étais pas super rassurée. Je suis claustrophobe, donc me retrouver « sous l’eau », avec des requins, c’était pas le truc le plus fun du monde. Mais au bout de 5 minutes, j’ai totalement zappé tellement c’était superbe. Je ne verrai jamais de requin d’aussi près (c’est pas plus mal quand on y réfléchit…). Ça ne change pas mon avis sur les aquariums et les zoo. Je trouve ça navrant et triste. Comme les cirques. Mais ça ne m’empêche pas d’y aller puisque nous avons un petit chou, et ça ne servirait à rien de le lui interdire sous prétexte que j’ai des valeurs, qu’il ne comprendrait de toute façon pas. Mais ça, c’est un autre débat !

[wcpgallery ids= »1162,1153,1132,1134″]

Nous sommes ensuite allés au DIAGONAL L’ILLA pour faire un break shopping et bouffe, avant de partir visiter autre chose. L’illa est un véritable labyrinthe. Il y a plein d’étages et de mini-étages. On a mis 10 ans pour s’y retrouver, et surtout pour trouver le coin « resto ».

Dans tous les centres commerciaux, se trouvent des stands où des lisseurs et boucleurs en tout genre sont branchés. Vous pouvez vous coiffer solo, demander à être coiffée, ou vous faire coiffer par votre copine ou votre mec (mais ça, c’est risqué). J’ai trouvé ça dingue.

Il y avait donc un autre Primark, beaucoup plus grand, de deux étages (que l’on voit sur ma vidéo). Mais mon avis n’a pas changé pour autant : la déco est vraiment sympa, mais le reste n’est vraiment pas top. Je trouve les chaussures de très mauvaise qualité, les fringues idem et pour les sacs, il faut fouiller. Peut être les maillots, et encore que… Bref, faut fouiller. Il y a quand même moyen de dénicher quelques trucs sympas.

Nous avons donc trouvé les restaurants, et nous sommes partis à l’HAMBURGUESA NOSTRA. Un resto vraiment classouille, qui affiche de la viande à foison, là, devant vous. Moi qui aime la viande crue (tartare, carpaccio), j’aurai pu me jeter dedans. Vu que la viande, c’est vraiment toute ma vie, on décide donc de s’y installer. Tout est maison, la viande est coupée sur place.

[wcpgallery ids= »1155,1141,1140,1138,1137″]

Nous avons également remarqué qu’en Espagne, du moins à Barcelone, les gens adorent les enfants. Beaucoup de personnes nous demandaient comment il s’appelait, quel âge il avait. Les gens lui donnaient un petit cadeau, un souvenir. Vraiment adorables. A ce restaurant, Chaton a renversé un peu son coca, le serveur est venu en 2 secondes tout lui changer, et s’amuser avec lui. Vraiment cool !

Après avoir mangé, nous sommes partis en direction du Camp Nou ! Le truc à voir quand on aime le foot. Ensuite, nous sommes allés boire un coup. Chaton a fait le clown et a fait marrer la galerie, comme à son habitude. La visite du Camp Nou était passionnante. Mon homme était comme un enfant, j’ai vu ses yeux briller, et j’étais ravie de le voir comme ça. Un beau moment pour lui, qu’il a partagé avec Chaton, et je pense que ça reste l’un des meilleurs souvenirs de ce petit séjour.

Après cette bonne journée, nous sommes partis faire un petit dodo pour que Chaton ne soit pas trop crevé. Une fois le dodo fait, nous sommes allés visiter le quartier Gotic, que j’ai particulièrement adoré.

Nous avons d’abord cherché le bar de Manu Chao, le MARIACHI. Déception, le bar était fermé. Enfin, semi fermé. Le rideau était au 3/4 baissé, il y avait des gens à l’intérieur que nous ne pouvions voir. Peut être était il là ? Il m’a semblé l’avoir entendu parler. Pour moi, c’était LE truc à voir, car j’étais une GRANDE fan de Manu Chao, surtout lorsqu’il était avec la RADIO BEMBA. Bref. Tristesse.

Nous nous sommes donc baladés pendant quelques heures dans le quartier Gotic. Et ses petites boutiques toutes très UNDERGROUND. J’ai également halluciné du nombre de salons de tatouages. D’ailleurs, à ce propos, niveau MODE, cela n’a juste rien à voir avec la FRANCE. Et j’ai d’autant plus adhéré. À 1000%.

[wcpgallery ids= »1158,1147,1148,1146,1139,1133″]

Pas de grosses fashionnistas, toutes habillées de la même façon comme on peut le voir sur Instagram, sans aucune originalité. Non. Beaucoup de roots, de hipsters. Énormément de skaters (et de skateuses !). Bref, j’étais au paradis de la mode comme je l’aime. C’était bien sûr branchouille (il y avait de la Stan Smith partout), mais c’était plus original. Plus de tatoués par exemple. Les filles étaient plus originales, avec des coiffures fun, des piercings dans le nez, … Totalement fan, j’ai kiffé ce que je voyais. Ça change un peu.

Nous avons mis 12 ans pour retrouver la place où nous voulions manger, la place REIAL. Même le GPS de nos iPhones nous pommait et ne savait pas où on était « non les gars, je suis habitué à la campagne d’habitude, là je suis vraiment pommé… ».

Cette place est superbe. Nous avons fait le tour pour trouver le meilleur restaurant de tapas. Nous voulions vraiment manger local pour notre dernière soirée ici. Pour mon plus grand malheur, j’avais (et j’ai toujours) une folle envie d’huitres et de coquillages/crustacées en tout genre. Mais enceinte, je n’y ai pas le droit… SNIF. En même temps, sans vin blanc super frais, ça ne serait pas drôle non plus.

Nous nous sommes donc arrêtés au MARISCCO, pas forcément convaincus, mais soit. Le service est top, comme partout d’ailleurs. Les serveurs sont adorables. Celui qui nous a servi a été un amour avec le petit, il nous parlait français, on lui répondait en espagnol. Chacun essayait de bosser la langue de l’autre.

L’Homme a pris des calamars, et moi du poulpe. C’était plutôt pas mal, mais vachement gras. J’ai ensuite pris une crème catalane (je n’allais pas partir sans en avoir mangé une !), et l’Homme un cheese cake (il ne peut pas s’en empêcher dès qu’il en voit un sur une carte…).

[wcpgallery ids= »1163,1160,1145″]

Nous sommes rentrés tranquillement à l’auberge, nous caler regarder un dessin animé (« Le voyage d’Arlo » que nous avons trouvé extrêmement nul…).

Le lendemain, rien de bien fou. Nous sommes repartis sur les Ramblas boire un dernier coup, et manger quelques trucs à la Boqueria. Boire un jus de fruit frais, manger des fraises enrobées de chocolat, et acheter toute une flopée de produits frais pour la famille, les amis et pour nous (je ne pouvais pas partir sans prendre des pitahayas et du sauciflar !).

POINT SHOPPING
J’ai donc fait quelques boutiques, même si je n’étais pas dans l’optique de faire beaucoup de shopping. En vacances, je préfère largement profiter, visiter et découvrir de beaux endroits, ramener des produits locaux, faire de bons restos et découvrir de chouettes cafés où manger de bonnes pâtisseries plutôt que de dépenser mon argent en sapes. Le shopping, ça va bien un moment quoi.

Je suis donc rentrée pour la première fois (et certainement la dernière) dans un URBAN OUTFITTERS. Tout est canon. Autant la sape que les produits de décoration. Surtout tout ce qui est déco en fait. Je bavais. Cependant les prix vous glacent légèrement le dos. C’est vraiment hors de prix.

Je suis également allée dans un MANGO OUTLET. Vraiment top pour acheter du Mango à petits prix. Je ne suis pas à l’affût de la nouvelle tendance ni des dernières collections, donc on peut y trouver de jolies fringues d’anciennes collections à petits prix. Le seul bémol est que vous avez des coins très bien rangés, donc faciles pour y trouver une perle. Puis des coins, où tout est bradés, et qui sont un véritable bordel. Vraiment pas du tout agréable pour trouver quelque chose. Ajoutez y le monde, et vous filez directement vers la sortie tellement c’est pénible.

J’ai cependant découvert la chaine LEFTIES. Agréable surprise. Je ne connaissais pas du tout. Pour information, c’est le même principe que le Mango Outlet, mais version ZARA. Cela brade des anciennes co’ de Zara, et depuis quelques temps maintenant, Lefties a créé sa propre collection. À mes yeux, c’est du H&M pour leur ligne, en beaucoup moins cher, et d’aussi bonne qualité.

Pour la petite anecdote, ma maman était elle aussi en Espagne (mais quand nous sommes rentrés). Aujourd’hui, elle me montre toute fière son haul fringues d’Espagne. Telle mère telle fille : elle est allée dans un Mango Outlet, et a dévalisé Lefties, dont de très jolis hauts col claudine à seulement 9€.

Il y a un site internet, mais depuis que je suis rentrée de Barcelone, j’essaie d’y accéder mais impossible. Il existe cependant une boutique à La Jonquera, donc à peine à la frontière.

*

J’espère que ce petit tour de Barcelone vous aura plu. Nous réfléchissons à notre prochaine destination ! Sachant que je suis enceinte, nous n’allons pas faire de gros voyages. Mais une fois Chaton #2 arrivé, nous partirons en Italie ! J’y suis allée plusieurs fois car mon côté paternel est Italien, et j’ai toujours cultivé ces origines. Je n’ai qu’une envie c’est d’y retourner avec ma famille !

 

Partager:

2 Commentaires

  1. 10 août 2017 / 18:11

    Coucou ma biche , j’ai envie depuis 2_3 ans d’aller en Espagne mais en amoureux ( les bébés n’aiment pas le shopping ) comment a tu trouver l’hôtel sur place ou sur le net ? Et quel coin me conseille tu ? Des gros bibi

    • Poline Shinel
      14 août 2017 / 22:24

      Coucou ma belle ! Alors, j’ai trouvé l’auberge sur Booking… Par contre, je te déconseille vivement de dormir près des Ramblas. C’est là où nous avons dormi, et honnêtement, ça passait, mais il y a vraiment trop de bruits ! Nous sommes assez sensibles aux bruits avec mon homme, donc Chaton dormait comme un bébé, mais nous grosse galère pour s’endormir… Le coin que j’ai trouvé superbe, c’est le quartier gotic ! Sinon, je te conseille un Air BnB, c’est le plus rentable, et il y a des appartements superbes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *