Mon régime alimentaire !

Mon régime alimentaire !

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand on dit « régime » on pense à « restriction », or si je parle de « régime alimentaire », ce n’est pas le cas : je parle vraiment de mon « mode alimentaire », pour être plus précise. Certaines penseront que c’est une restriction, mais ça ne l’est pas (ou presque !).

Pour vous mettre dans le contexte du pourquoi du comment, j’ai toujours vu ma maman avec une taille 34. Même après 2 enfants. Même à 65 ans. Oui, c’est ouf. Et j’en suis presque jalouse !

Le secret ? Aucun. Il n’y a pas de truc miracle malheureusement. Elle ne grignote jamais, ou de temps en temps, un petit carré de chocolat noir (le chocolat le moins calorique, et honnêtement le meilleur en goût !). Elle a une activité physique intense de par son travail et mange plus que sainement : des rations proportionnées, et très équilibrées. Et surtout, du fait maison, de A à Z.

J’ai donc toujours vécu dans un milieu où l’on mange correctement. Pas de glaces magnum chez moi, ni de snickers. Pas de bonbon. Au petit déjeuner, je mangeais des tartines beurrées, et pas de céréales cracras. Au goûter, elle préparait souvent des choses. À 17 ans, j’ai eu mon bac, et je suis partie vivre seule, dans un appartement près de ma fac. J’étais une fille qui se portait bien, ni grosse, ni maigre. Avec quelques rondeurs, certes. Mais, à moiiiii la vie solo, et alors là, c’était la débandade : macdo’, quick, kebab, plats préparés, soda… Les légumes ? Connait pas. Les fruits ? Non plus. J’ai atteint les 80 kilos sans pression. Et je me suis stabilisée longtemps vers les 70. J’étais pas forcément mal dans ma peau, mais je n’étais pas forcément bien non plus. Mais j’étais à une période de ma vie où le physique n’était pas une priorité,  et je préférais passer ma vie dans les festivals, les cinémas, les concerts et au bar avec les copains.

Et puis passée les 24 ans, j’ai commencé à faire attention. Et à réfléchir sur mon mode de vie : fiesta à gogo, clopes, malbouffe. NO WAY. Je vais pas vivre longtemps comme ça. Au fil du temps, j’ai arrêté le tabac (avant ma première grossesse) – (j’ai une vapoteuse que je n’utilise qu’en soirée), je me suis mise à consommer à 80% bio, je n’ai plus acheté d’industriel, et je cuisine quasi tout. Même les petits déjeuners, même les goûters. TOUT.

Et puis surtout, j’en suis venue au mode de vie alimentaire de ma mère, et ce depuis 3 ans environ : le jeûne intermittent. J’ai découvert récemment que ce mode de vie avait un nom : le FASTING ou jeune intermittent, comme je le disais. En effet, ma maman mangeait très peu le soir voire pas du tout. Et donc, depuis 3 ans, je ne mange plus le soir. C’est vraiment occasionnel si je le fais (resto, amis à la maison, ou que je crève la dalle parce que j’ai trop peu mangé dans la journée).

Là, je vous vois venir, vous vous dites : « hé mais, elle est ouf cette meuf !!! ». Non. Et je vous explique pourquoi. Certes je ne suis pas scientifique ni médecin, mais je m’appuis sur des études faites par ces derniers.

Nos modes de vie ne sont plus ceux de l’époque. Nous ne chassons plus le mammouth depuis pas mal de temps déjà. Et pour remonter moins loin, nous ne faisons plus 25 bornes à pieds pour aller à l’école ou au travail comme le faisaient nos grands-parents. N’est ce pas ?

Nous sommes vautrés dans nos voitures, nos bus ou nos métros, dans notre fauteuil devant notre ordinateur, et le soir dans nos canapés devant la TV. Nos modes de vie sont devenus quasi sédentaires. Et c’est pas les 1H de sport à la salle chérie qui vont y remédier. Nous n’avons plus besoin de manger 3 repas par jour + 1 collation. Attention, je parle là pour les gens qui sont comme moi, c’est à dire qui marchent dans la journée, mais qui ont un travail normal. Pas forcément « physique ». Je ne suis pas dans le bâtiment quoi. Je ne suis pas non plus sédentaire, mais j’ai un train de vie, je dirai, normal.

Nous n’avons pas une dépense physique qui justifie autant de repas et surtout autant de calories. On se plante sur toute la ligne. À nous le cholestérol, les maladies cardiaques, les cancers, le surpoids, la peau dégueulasse parce qu’on mange gras et mal (entre autres).

Alors, ce régime alimentaire, c’est quoi ?

Je vais vous épargner tout le jargon technique, mais en gros, c’est de sauter un repas. L’idéal selon les « inventeurs » de ce mode alimentaire est de virer le petit déjeuner. Personnellement, je ne suis pas pour. On m’a toujours appris que le petit dej’ était le repas le plus important de la journée. J’ai donc choisi le repas du soir pour une seule et bonne raison : si je mange le soir, comment vais je éliminer ce que je mange ? Enfin moi, personnellement, le soir après avoir bouffé, je regarde un film ou je lis. Ou je suis sur mon ordinateur. Enfin, dans tous les cas, je ne suis pas en train de me taper un petit marathon au calme après 21H. Cependant, le matin, quand je me lève, je sais que mon corps a besoin d’apports car il va se dépenser toute la journée, intellectuellement et physiquement. Donc, pour donner bonheur à mon corps, je lui file 2 repas : un bon petit déjeuner et un bon déjeuner. Au pire, je bouffe un fruit vers 4h, si je crève vraiment la dalle.

Je n’ai pas faim le soir. Enfin, je rectifie : je n’ai plus faim. Car je ne vous cache pas qu’il y a 3 ans, c’était chaud cacao de « m’infliger ça ». Mais une fois fait, j’étais vraiment fière de moi.

J’ai perdu beaucoup de poids, je stabilise, je me sens plus dynamique. Je me sens vraiment mieux. Déjà par ce nouveau rythme alimentaire, et surtout par tous les « à coté » : plus d’industriel, et quasi que du bio. Et honnêtement, quand je mange un truc que je nomme « cracra » (et ça m’arrive de temps en temps, je ne suis pas non plus la mère Térésa de la bouffe), et bah, vous le croirez ou non, mais j’ai l’impression que mon corps galère à l’assimiler. J’ai l’impression qu’il me dit « roh c’est quoi cette merde ? Je vais mettre 12h à le digérer abrutie ! ». Je le ressens vraiment.

D’un point de vue médical, et en ayant parlé avec mon médecin, il s’avère que c’est un très bon choix. C’est vraiment bénéfique pour la santé :

  • Les niveaux d’insuline baissent de manière significative, ce qui facilite la combustion des graisses. Et qui dit résistance à l’insuline, dit baisse du diabète de type 2. Une étude chez des rats diabétiques a également montré que le jeûne intermittent protège contre les lésions rénales, une des complications les plus graves du diabète. (cela dit, ça fonctionne mieux chez l’homme que chez la femme…)
  • Les niveaux de l’hormone de croissance dans le sang peuvent augmenter de 5 fois. Et le fait que ces niveaux soient plus élevés facilitent la combustion de graisse et de gain de muscle.
  • Le corps induit des processus de réparation cellulaire importants, tels que l’élimination des déchets à partir de nos cellules. Et ça, c’est plutôt cool.
  • Il y a des changements bénéfiques sur nos gènes et les molécules apparentées à la longévité et à la protection contre certaines maladies.
  • Le jeûne intermittent fonctionne sur les deux côtés de l’équation des calories : Il augmente notre taux métabolique (augmente les calories dépensées) et réduit la quantité de nourriture que nous mangeons (réduit les calories consommées).
  • Il est constaté une réduction du tour de taille chez les personnes faisant le jeune intermittent, ce qui indique donc une perte importante de graisse du ventre, (la graisse nocive au niveau de l’abdomen qui provoque très souvent des complications de santé).
  • Une étude a également montré que le jeûne intermittent cause moins de perte de muscle que la restriction calorique continue.
  • Plusieurs études montrent que le jeûne intermittent peut améliorer la résistance du corps au stress oxydatif. Le stress oxydatif entraine vieillissement et maladies chroniques.
  • Le jeune intermittent aide à combattre l’inflammation. Adieu (ou presque) aux maladies inflammatoires.
  • Lorsque nous jeûnons, les cellules dans le corps initient un processus cellulaire « d’élimination des déchets». Cela s’appelle « l’autophagie ». Et l’autophagie, à long terme, peut fournir une protection contre le cancer et la maladie d’alzheimer, qui est une maladie neurodégénérative. En cas de cancer, ils réduit les effets indésirables de la chimiothérapie. Pour la maladie d’Alzheimer, même s’il n’y a pas grand chose à faire, le jeune intermittent prévient cette maladie, et ralentit son évolution.
  • Il augmente les niveaux d’hormone du cerveau neurotrophique dérivé, impliquée dans la dépression notamment. Les études sur l’animal ont également montré que le jeûne intermittent protège contre les lésions cérébrales dues aux accidents vasculaires cérébraux. Pas mal, non ?
  • Et pour conclure, le jeune intermittent vous donne toutes les chances de vivre un poil plus longtemps : dans certaines études, les effets étaient tout à fait spectaculaires. Dans l’une d’entre elles, les rats qui ont jeûné tous les deux jours ont vécu 83% plus longtemps que les rats qui ne sont pas à jeun.

 

Alors, je vous ai convaincu ?

En ce qui me concerne, depuis la naissance de ma fille (il y a 9 mois donc), je couple le jeune intermittent à une restriction calorique continue. C’est à dire, que pour mon repas de midi, je mange light. J’ai quand même pris pas mal de poids, et je peine à perdre les petits derniers. Ça ne m’empêche pas d’aller au restaurant, ou de faire un bon repas familial ou avec des potes. Le lendemain, je gère simplement mes calories en mangeant moins. J’ai pris le réflexe qu’après un repas copieux, je fais toujours une détox : eau citronnée, légumes à volonté, thé vert. Ça rejoint ce que je vous ai dit plus haut : si je mange mal, je le ressens illico. Il est évident que si je fais du sport, j’augmente mes rations. Et si je fais du sport le soir, je mange des protéines (viande blanche par exemple). Je ne ferai en aucun cas du sport à jeun.

Si vous ne connaissiez pas ce mode de vie alimentaire, j’espère que cet article vous aura intéressé ! N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

 




Partager:

37 Commentaires

  1. Haude
    23 juillet 2017 / 14:44

    Super intéressant comme article ! Je suis en train (ou du moins j’essaye) de rééquilibrer mon alimentation, même si c’est difficile étant donné que j’ai toujours mangé un peu n’importe quoi… ducoup quand je mange équilibré, je sens que mon corps « réclame » du gras et je cède 🤦🏼‍♀️ Comment as tu fais pour habituer ton corps à jeûner le soir? Tu n’avais pas le ventre qui criait famine au début ??

    • Poline Shinel
      23 juillet 2017 / 23:34

      Merci beaucoup ! 🙂 Alors, pour le jeûne, j’y suis allée petit à petit… Au début, j’ai mangé light, jusqu’à ne plus manger du tout. Avec le temps, je me suis totalement habituée ! Cependant, il m’est arrivé d’avoir peu mangé la journée (grosse erreur), de ne pas forcément avoir faim le soir, mais de mal dormir car pas assez mangé !

  2. Delph
    23 juillet 2017 / 14:48

    Très intéressant ton article je dois dire. Je galère depuis ma première grossesse il y a 10 as et la 2eme il y a 6 ans avec mon poids.je fais le yoyo je teste un tas de régime rééquilibrage. …J’aime trop la bouffe ça craint et mon corps le ressent.jenesuis pas bien dans mon corps complexes de M… ca me donne bien envie d’essayer mais j’appréhende d’être insupportable avec mon mari et les enfants.comment tu as tenu le coup quand c’était difficile? Je te suis depuis un bon moment sur snap et instagram je découvre tout juste ton blog et j’aime beaucoup

    • Poline Shinel
      23 juillet 2017 / 23:37

      Merci beaucoup, ça me fait très plaisir que ça te plaise ! Pour le jeûne, j’y suis allée petit à petit… Du coup, ça m’a permis de ne pas trop me frustrer. Quand j’ai envie de craquer (et ça m’arrive de temps à autres), je craque et fais attention le lendemain. J’essaie de ne pas trop me prendre la tête tout en me maintenant sur cette ligne de conduite. Je pense qu’il est important de s’imposer des règles, de se discipliner. D’être exigeant avec soi même, ça nous rend fier de soi. Alors que lorsqu’on fait n’importe quoi, et par exemple avec la bouffe, bah on est mal dans sa peau, on ne se supporte plus. 🙂

  3. Duval
    23 juillet 2017 / 14:50

    Coucou je te suis depuis un moment et je viens de m abonner.😉.Perso je ne mange plus aucune viande ni aliment à base de viande depuis plus d 1an et demi par conviction et non pas parce que c est mauvais ou pas pour la santé. Je mesure 1m74 pour 67kg.avant ma grossesse il y a 14a je pesais 52kg. Ça peut paraître très mince mais je me sentais beaucoup mieux dans ma peau.j ai pris 24kg pendant ma grossesse. Je suis descendue à 57kg après l accouchement et puis…j ai repris.et quand tu passes les 40a et ben tu grossis sans forcément faire d excès. Je n arrive pas à maigrir,je ne parviens pas à tenir un régime sur le long terme car je me décourage vite.le soir je prend très souvent 1 shaker de gerlinea à 200cal qui remplace mon repas.je pense manger équilibré mais rien à faire,pas moyen de perdre.je ne sais pas si mes 43a font que je ne parviens plus à perdre mais c est désespérant.
    En tout cas bravo pour ton blog,Tu es très belle et tu as beaucoup de goût. (Tu mesures combien et quel poids si ce n est pas indiscret ?😋).
    Au plaisir de te lire.
    Eve💙

    • Poline Shinel
      23 juillet 2017 / 23:40

      Coucou ! Bravo pour la viande, surtout si c’est par conviction ! Malheureusement, à chaque fois que je tombe sur des articles ou des docs sur les abattoirs, et la viande que nous consommons, ça me refroidit. Mais j’aime tellement ça… Du coup, nous prenons notre viande chez un boucher de confiance. On sait qu’on mange sainement, et on peut avoir confiance sur l’abattage. Bref ! As tu essayé de faire du sport pour pallier à ça ? Je ne suis pas très sportive, mais il est vrai que le sport, ça fait tout. Merci pour ton gentil message en tout cas ! Pour ma taille, je fais 1m63, et je pèse 55kgs. Il me reste 2/3 kilos à perdre encore. Je suis toujours plus fine du haut que du bas, donc passé un certain poids, je fais maigre du haut, et ça n’est pas très joli.

      • Eve Duval
        24 juillet 2017 / 05:44

        Merci pour ta réponse. Je te rejoins sur le fait de démarrer par une baisse de la consommation de viande et de l acheter principalement en boucherie.(de meilleure qualité et pas plus cher qu en supermarché ).Apres les animaux souffrent quand même dans les abattoirs que la viande vienne de boucherie ou de supermarché. Mais ça c est un autre débat. J ai arrêté complètement la viande suite à une réelle prise de conscience de leur souffrance quand j ai vu les vidéos de L214.je ne mangeais à cette période plus de viande rouge du tout depuis quelques mois (écoeurée un jour par la chair sanguinolante d un steak dans mon assiette alors que je me regalais avec un carpaccio !).la viande de porc je n en mangeais plus non plus depuis un moment car je n ai jamais trop aimé. Les derniers temps je mangeai de la viande de poulet mais rarement et puis j ai complètement stoppé après m être effondrée en pleurs devant une vidéo tournée aux abattoirs . Je mange encore du poisson mais je diminue pas mal et je consomme des oeufs (uniquement oeufs de poules élevées en plein air,chez une dame d un village pas loin qui a une 40aine de poulettes nourries de restes d aliments ménagers et qui courent toute la journée ).je refuse de prendre part à cette sordide industrialisation des pauvres poules elevees en cage.l hiver les poules pondent moins mais tant pis,on mange moins d oeufs. Et le goût n est carrément pas le même. La couleur bien jaune dans une omelette ou un gâteau est incomparable !😋.je consomme maintenant des steaks de soja ou gallettes de legumes et ils ont font de plus en plus dans le commerce.Je continue d acheter de la viande et d en cuisiner car mon mari en mange et ma fille aussi.mais beaucoup moins qu avant. Il se régale désormais de steaks de soja et ne voit même pas la différence (le croque fromage de l autre fois il pensait que c était un cordon bleu😂).Pour la consommation de lait de vache j avoues que je ne suis pas prête car beaucoup trop d aliments sont à base de lait de vache et je ne saurai plus trop quoi manger.d autant que je ne manges pas énormément de laitage à part du fromage blanc 0%.
        Pour le sport effectivement je ne suis pas très sportive et pourtant mon sous sol est aménagé avec tapis de course,appareils de muscu,step,vélos,sauna…donc aucune excuse…mais c est le temps qui me manque et le courage. J ai des horaires de travail particuliers et quand je fais mes matins je me lève à 3h45 et je dors 2 ou 3h donc quand je rentre c est sieste obligatoire mais j accumule beaucoup de fatigue – du coup pas de courage l après midi pour faire du sport.il faudrait que je me fasse violence!😁
        Je suis surprise par ton poids(attention je ne dis pas que 55kg c est bcp loin de là ) car vraiment tu fais super maigre déjà – Je pensais que tu faisais à peine 50kg.et j avoues j ai du mal à m imaginer que tu ai pu peser 80kg.🤥
        Voilà,désolée pour ce post un peu long,Et merci pour tout ces jolis looks qui sont à la portée de toutes les bourses je pense. (Ce n est pas comme les looks d Audrey Lombart qui sont merveilleux😍😍mais qui ne sont carrément pas abordables en majorité car beaucoup trop de marques très très chères et on a pas toutes le même porte monnaie😐.apres c est sur qu on peut s en espirer et trouver des pièces similaires pour moins cher mais bon🤔)..
        J attend avec impatience tes idées de menus type pour ta journée 😘.
        A bientôt

        • Poline Shinel
          24 juillet 2017 / 08:30

          Pour la viande, tu as tellement raison ! Mais c’est vrai que je suis incapable d’arrêter… Je peux me rouler dans un tartare sans pression 😉 Mais bon, j’ai quand même diminué et mange très peu de viande rouge… Par exemple, cet été, nous n’avons fait que 2/3 grillades, alors que l’an dernier, c’était 2 grillades par semaine durant l’été ! Mon homme n’étant pas une grand amateur de viande rouge, c’était plutôt facile. Pour les oeufs, je suis bien d’accord. J’habite dans un village où beaucoup de personnes vendent leurs oeufs. J’ai même fait mettre un poulailler à mon travail ! Je suis de la vieille école et de ceux qui gobent les oeufs sortis du poulailler (je crois que ça se perd, tout le monde me traite de folle quand je dis ça ^^). Pour le sport, je te comprends… Je n’ai « que » 2 enfants, et un boulot qui me prend que de 9h à 17h30 (horaires de bureau), j’habite à 5 minutes de mon tag (donc pas de trajet auto), mais je n’ai quand même pas le courage d’en faire. Mes journées se terminent à 22h30 entre le ménage, les repas, etc… Et je préfère lire, écrire, ou regarder un bon film, plutôt que de me faire souffrir x). Pour mon poids, j’ai une ossature lourde. D’ailleurs, le poids ne veut rien dire quand on y réfléchit. Le truc du « -10- en dessous de la taille est absolument faux. Une amie fait 1m50 et 50kgs, et elle est très mince (taille 34-36). Il serait juste inimaginable qu’elle fasse 40kgs. Après mon physique est trompeur sur les photos : je suis mince du haut, je fais un 80A à tout péter niveau poitrine, et on me voit tous les os du buste. Cependant, j’ai un bassin large, un bon popotin et de bonnes cuisses ! Je pense qu’ils sont là mes kilos ! ^^ Pour les fringues, je te remercie, c’est très gentil 🙂 J’adore ce que fait Audrey Lbd. Je n’ai sans doute pas son budget shopping aussi. Mais même si je l’avais, il serait hors de question de dépenser autant dans de la sape. J’adore ça, j’en suis passionnée même, mais ça me parait dingue. Et puis, je suis qqn qui culpabilise très vite : j’aurai l’impression de le faire au détriment de ma famille ! Je préfère privilégier les sorties, les moments en famille, les restaurants, les week ends à bouger, plutôt que d’avoir la dernière pièce d’Isabelle Marant. On peut être stylée sans se ruiner 🙂
          En tout cas merci encore pour ton gentil message ! 🙂

  4. Dautresire helo
    23 juillet 2017 / 15:49

    Coucou ma belle ! Je suis plus que ravi de ton post , j’ai du déjà tout dire ( je radote 😂) j’ai eu 6 enfants dont 8 grossesses , je me suis mise au sport ( malgré mon emploi du temps charger ) a la maison et après 13 semaines stop se qui ma permis de perdre 31 kg j’en ai encore 10 a perdre , ton jeun viens a point je vais tester sur 1 mois voir comment mon corps réagit . Encore une fois milles merci pour se post si précieux et très bien expliqué . Bisous la belle ❤❤

    • Poline Shinel
      23 juillet 2017 / 23:44

      Rah toi ! Tu es tellement courageuse avec 6 enfants… Et en plus, elle fait du sport ! Tu es un exemple… Franchement ! BRAVO !!! J’espère que tu en trouveras des bénéfices, tu me diras si tu le vis bien ! Au début, ce n’est pas très facile, mais comme pour tout : on s’habitue à tout ! 🙂

  5. Dautresire helo
    23 juillet 2017 / 15:53

    Par contre une dernière questions , comment réagis ton mari et tes enfants ? Ils mangent entre eux ça ne les gêne pas d’être a table sans toi ? J’ai encore quelques questions mais je vais pas t’embeter un dimanche 🙈

    • Poline Shinel
      23 juillet 2017 / 23:46

      Non, je suis à table avec eux ma belle ! Quand je cuisine, ils sont déjà à table, et on papote. Je les sers, puis m’installe avec eux ! Je ne loupe aucun de ces moments. Donc pour eux, c’est comme si je mangeais, ils n’y voient que du feu ! Chaton a toujours été habitué comme ça, donc il n’a jamais posé de questions. Quand mon homme travaille le soir, je reste à table avec mon Chaton, on papote, on rigole. Pas de différence avec avant ! Mais très souvent, nous allons manger dehors le week end, et il arrive qu’on se fasse un resto le soir ou un repas avec des amis, donc ça arrive finalement de temps en temps, de manger avec eux le soir 🙂

      • Anais
        6 mars 2019 / 13:05

        C’est marrant, ma maman c’est pareil, elle fait un diner « de fete » le samedi soir, mais sinon tous les soirs de la semaine quand j’étais petite et elle nous faisait à manger, on discutait et elle ne mangeait pas avec nous.. Je me demandais toujorus comment elle faisait pour ne pas avoir faim 🙂 Avec ton article, tout s’explique !!! Je pense que je vais tenter. Dans mon cas, je fais pas mal de sport le soir, donc je vais peut etre tenter de diner les soirs après le sport, et de ne pas diner si je n’en fais pas. Par contre,niveau alcool tu ne bois pas ? Car quand meme il y a des soirs où j’ai envie d’une petite biere 🙂 Mais du coup j’imagine que si on ne mange pas mais qu’on boit de l’alcool c’est contre productif … Autant manger si je bois une biere ? Qu’en pesnes tu ? Merci pour tes beaux articles . Je precise que je n’ai pas de poids à perdre mais jeuner m’intéresse pour tous les bienfaits que ça peut apporter !

  6. Anne
    23 juillet 2017 / 16:04

    Bonjour Poline
    Un post que je connaît très bien
    Je commencé à sauter le repas du soir après avoir perdu 12/13 kilos à la suite de Ma rencontre avec mon mari , c’est le moyen que j’ai trouvé pour stabiliser mon poids . Comme toi je mange de plus en plus bio , ne boit plus de lait de vache et essai de faire un maximum moi même.
    La seule contrainte à cela c’est que des que je doit manger le soir ( resto , invitation ….) je suis en général pas très bien dans la nuit voir malade si le plat est trop gras .. à part ça cela me convient très bien .
    Merci de partager cette sorte de jeun trop souvent juger je trouve
    Belle journee
    Anne

    • Poline Shinel
      23 juillet 2017 / 23:49

      Coucou ! Parfait pour le lait de vache ! Tu as très bien fait 🙂 Eh bien écoutes, ça me rassure de te lire, car moi c’est pareil, quand je mange le soir, je ne suis pas au top ! Je sens mon cardio faire des siennes ^^ (bon, je frôle pas encore l’infarct’ !), mais je sens que mon corps galère. De toute façon, le soir, on devrait manger très léger. Manger copieusement le soir, ça n’est pas du tout bon pour le corps qui peine à digérer, vu que nous sommes sédentaires en fin de journée.

  7. Malherbe
    23 juillet 2017 / 17:12

    Top ton article j adore, je vais tester le jeun du soir, j avais déjà lu plusieurs articles sur le jeun et ces bienfaits apparemment c est très bénéfique. Tu viens de me donner la motivation merci !

    • Poline Shinel
      23 juillet 2017 / 23:50

      Ah ben de rien, avec plaisir ! J’espère que tu en trouveras des bénéfices 🙂

  8. Peggy
    23 juillet 2017 / 17:15

    Merci
    J’ai vraiment envie de tester ce mode d’approche alimentaire ;)))
    Bises à toi

    • Poline Shinel
      23 juillet 2017 / 23:51

      Ça n’est facile au départ, mais après, ce n’est que du positif ! 🙂

  9. Fanny
    23 juillet 2017 / 17:31

    Super article. Étant en fin de grossesse (fin 8eme mois) avec 10kgs de pris pour le moment (j avoue je ne suis plus montée sur la balance depuis un mois…sinon je deprime 😣)
    Ton mode de vie est top. Je te suis sur instagram et je vois souvent que tu prépares de bons plats / dessert / goûter. .. J aimerai pouvoir faire pareil, mais jeûner le soir me semble insurmontable (je parle bien sûr une fois que j aurai accouché ). Mon conjoint a perdu pas mal de poids en mangeant des barres protéine et en faisant bcp de sport. Mais je rejoint un autre commentaire, comment fais tu le soir avec les enfants et ton mari au moment du repas???? Car si mon mari et moi même je mangeons plus le soir, mon fils de 5 ans va se poser des questions et sincèrement faire a manger pour lui sans manger moi le paraît im-pos-sible lol.
    En tout cas, vous formez une bien belle famille 😘

    • Poline Shinel
      23 juillet 2017 / 23:53

      Coucou ! Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 Alors pour le soir, je m’installe avec eux à table. Du coup, ils n’y voient que du feu ! Généralement, je bois ma tisane à table avec eux, et du coup, c’est comme si je partageais le repas avec eux : on papote, on rigole. Le soir, étant donné que je ne mange pas, j’en profite pour leur faire de bons petits plats en sauce comme ils les aiment. Mon homme est très mince et essaie de prendre du poids, donc je le gave comme une oie ahah 🙂 Et puis, comme deux gros pachas, ça me permet d’être disponible pour les servir ! L’entrée, le plat, le dessert, comme au resto 😉

  10. Aurélie
    23 juillet 2017 / 22:30

    Bonsoir,

    Merci pr ce post très intéressant.
    Je fais pas mal de sport mais j’ai pris plus en muscle que perdu.. je vais essayer ta façon.Avec mon travail on déjeune vers les 11h30, du coup je ne prends pas le tit dej, car à 7h, c’est trop rapproché du repas du midi..

    Par contre comme certaines ont mentionné, as-tu stoppé net le soir ou as-tu parfois pris un fruit Avec thé ou qqch autre par ex ?

    Peux tu, si l’envie, le temps te le permettent,nous indiquer tes menus sur qq jours 😉 ?

    Merci encore à toi
    Je te souhaite une belle soirée

    • Poline Shinel
      23 juillet 2017 / 23:56

      Coucou ! Merci pour ton commentaire 🙂 Oui, en effet, c’est un peu rapproché ! Je déjeune vers 7h aussi, mais je ne mange que vers 13h généralement… Pour le soir, j’y suis allée petit à petit, car sinon c’est beaucoup trop violent. J’ai mangé light puis plus rien du tout. Pour le fruit, il vaut mieux le manger le matin. Car le fruit est gorgé de sucres (de bons sucres d’ailleurs !), mais de sucres quand même. Donc le soir, il est déconseillé. Le soir, je préférais craquer sur des protéines : viande blanche, fromage blanc par exemple. Tu ne prends pas de poids et l’avantage des protéines, c’est que ça cale 🙂
      Je suis en train de préparer un article avec mon menu type de la semaine, afin que vous puissiez voir comment je gère le jeûne 🙂

      • Aurélie
        24 juillet 2017 / 15:13

        Merci de ta réponse 🙂 et de tes conseils ! 🙂

  11. happy doudous
    23 juillet 2017 / 23:40

    Pour ma part j’évite de manger le soir aussi , on s’habitue vite à ne plus en ressentir le besoin ( sauf comme toi quand j’ai famille ou amis) mais je ne mange pas encore correctement le reste de la journée . J’avais lu une expérience sur les rats aussi pour le sucre , qu’ils devenaient plus accros aux sucres industriels qu’à l’héroïne (ou une autre drogue comme ça) et c’est tellement vrai ! Quand je n’en mange pas pendant qques jours ( je ne ressens pas encore de difference physique et moral) j’en ressens moins l’envie et quand je craque une fois, c’est mort après j’avais plus à me calmer avant un moment .
    Pour ma fille en tout cas je commence la diversification et je fais tout moi même et que du bio , mais j’aimerais être un exemple pour elle plus tard comme ta mère l’a était pour toi . J’avoue que c’est dur quand tes pas habituée . Ton conjoint mange comme toi également ? Je pense que j’aurais du mal à le convertir pour ça lol et compliqué quand le mari ne doit pas j’imagine .

    • Poline Shinel
      24 juillet 2017 / 00:04

      Oui, il me semble que c’était de la cocaïne pour les rats ! C’est vachement intéressant ce genre d’études (bon, c’est emmerdant et triste pour les rats, m’enfin…). Le sucre, j’y suis pas encore passée par ce stade. J’ai commencé par le bio, le jeûne intermittent, puis le lait de vache que j’ai éliminé, là c’est la viande que je bazarde petit à petit… Je ne sucre pas, par contre, je mets pas mal de miel ! Il parait qu’il y a un super bouquin concernant le sucre, écrit par une nana qui l’a totalement arrêté durant 1 an. La nana était tellement bien ! Je ne suis pas sûre que d’arrêter totalement soit une bonne chose. Je pense qu’il faut réduire. Comme la viande d’ailleurs, il faut réduire. Ça pourrait engendrer des carences, et ce n’est jamais très tip top !
      Pour mon conjoint, ça a été dur pendant pas mal de temps. Il est habitué à manger de la m***e. Il a du mal avec l’équilibre alimentaire. Cependant, depuis 1 an je dirai, il a pris le réflexe du bio. Ça a mis pas mal d’années, mais maintenant de lui même, il n’achète que du bio. Il a du mal à déjeuner le matin sauf si je lui fais des gâteaux maison. Le midi, nous mangeons la même chose, mais sa quantité est doublée. Le soir, vu que je ne mange pas, j’en profite pour leur faire de bons plats en sauce ou bien copieux, comme ils l’aiment. 🙂

      • happy doudous
        24 juillet 2017 / 22:01

        Oui il paraît que les produits laitiers ne sont pas bons pour notre organisme , mais ça c’est vraiment une chose dont j’aurais du mal à me passer, crème fraîche , fromage Blanc, lait , etc… J’en mange à toutes les sauces :/ j’ai essayé de lait de soja, d’amande rien ne m’a plu … Je m’attendais peut être trop à un goût similaire au lait .

        • Poline Shinel
          27 juillet 2017 / 10:06

          As tu essayé l’avoine ? C’est le plus doux et le moins calorique !

  12. Julie
    24 juillet 2017 / 01:01

    Au top cet article 😉
    J’avais fait le jeûne par intermittence l’année dernière suite aux conseils de Lucile woodward dans un de ces livres. C’était top je me sentais beaucoup mieux et je faisais du sport régulièrement. Mais j’ai abandonné (période de stress +++) depuis je n’arrive pas à m’y remettre.. Dis moi tu fais quoi pour le goûter à tes enfants? Et le matin? Enfin à Chaton surtout ^^ Milouche est trop petite 😉 ça me dirait bien une journée type dans ton assiette et celle de ton ti chat ou des recettes sympa healthy hiiii
    Bisous ma belle

    • Poline Shinel
      24 juillet 2017 / 08:17

      Coucou ! Merci beaucoup pour ton message 🙂 Je suis en train de préparer ça, un menu type pour ma semaine, et celle de mon homme, pas besoin, y’a juste besoin d’intégrer des snickers et des M&M’s entre les repas ^^ (ah j’te jure, il est pas « healthy » lui ^^) Des bisous !

      • Julie
        26 juillet 2017 / 15:31

        Coucou ma jolie Poline
        Je n’avais pas vu que tu avais répondu ^^ J’adore ça, a chaque fois j’ai l’impression de parler à une célébrité 😅 lol
        Ah nan mais les hommes c’est une catastrophe. Des industries de graissse saturés, additifs etc… sur pattes 😂 mdrr

        • Poline Shinel
          27 juillet 2017 / 09:59

          Tellement d’accord !!! 😉

  13. Marion
    24 juillet 2017 / 23:04

    C’est à peu près ce que je fait mais je ne savais pas que ça portait un nom, effectivement (depuis bientôt 1 ans et demi maintenant ) je me sent mieux dans ma tête et dans mon corps, c’est naturel et je penses sincèrement que c’est là clé, le faire naturellement comme un « mode de vie » comme tu l’explique dans ton article. Bravo

    • Poline Shinel
      27 juillet 2017 / 10:03

      Merci ma belle ! Oui, je pense aussi que c’est un très bon mode alimentaire, et qui nous permet de mieux se sentir dans nos corps et nos têtes ! 🙂

  14. Hélène
    5 août 2017 / 15:37

    Rhoo Merci pour ce post bien documenté. Je mange très peu le soir…voire pas du tout depuis assez longtemps: ce n’est absolument pas réfléchi, mais en général, comme je mange bien à midi je n’ai tout simplement pas faim le soir. Par contre du coup j’ai tout le monde sur le paletot…mon mari, ma maman et parfois même des potes qui pensent que je suis folle de ne pas me nourrir le soir. Du coup je vais me renseigner plus à fond sur le fasting…et leur opposer des arguments scientifiques pour leur faire comprendre que non, je ne m’affame pas!😉…et que c’est peut être pour ça que je maintiens mon poids sans effort! (Je fais 48-50kg pour 1m59). Bref…
    Merci pour ton blog et ton insta qui sont toujours super inspirants!!

    • Poline Shinel
      14 août 2017 / 22:29

      Coucou ma belle ! Merci pour ton message 🙂 Eh oui, beaucoup de gens pensent que nous sommes folles ! Moi, j’ai déjà entendu dire que c’était de l’anorexie, alors que non-non, j’en suis loin 😉 C’est simplement adapter son alimentation à son mode de vie… Quand je bouge beaucoup dans la journée, je mange plus. Et ce que je fais très régulièrement, c’est un encas sain vers 17h si j’ai trop la dalle, ou que j’ai beaucoup bougé ! Les mentalités évolueront je l’espère 😉 Mais en attendant, beaucoup de gens sont en surpoids ou en mauvaise santé cardio-vasc à cause d’un trop plein de bouffe… Les gens se goinfrent, et ne s’en rendent pas compte ! Bisous ma jolie 🙂

  15. 12 avril 2018 / 23:38

    merci beaucoup , Pour moi le meilleur moyen maigrir c’est de manger moins de sucre et de faire du gym.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *